Beau


Brasserie-Julien-17.jpg
 

Perle de l’Art Nouveau ouvert en 1906, le Bouillon Julien est l'un des plus beaux restaurants de Paris.

Tout ici est le fruit du travail artistique des plus grands maîtres de leur époque.

Le maître verrier Louis Trezel, s’inspirant de l'iconographie d'Alfons Mucha y a réalisé 4 magnifiques “femmes-fleurs”. Ces nymphes, symbolisant les quatre saisons sont individuellement représentées dans quatre panneaux de verre se faisant face. Le céramiste Hippolyte Boulenger y a conçu les motifs du carrelage, véritable tapis de fleurs, avec son association de géraniums et de marguerites. Charles Buffet (le père du célèbre Bernard) réalisa pour sa part les dessins de la verrière, dont la réalisation fut confiée à Georges Guenne, spécialiste des vitraux d’art, opportunement habitant du quartier. Louis Majorelle, l’un des plus fameux ébénistes de l’Ecole de Nancy fut chargé des meubles dont le spectaculaire bar en acajou de Cuba recouvert d’étain, toujours en service un siècle plus tard !

En 2018, la Guilde de Saint Luc, dirigée par le designer britannique John Whelan entreprit la renovation du Bouillon Julien, avec comme seul but, la recherche de l’authenticité. Au cours de la phase initiale de recherche, ils ont fait une découverte fascinante : une stratigraphie de la peinture révéla que la couleur originale des murs, que tout à chacun imaginait dans les beiges était en fait un vert “Céladon” .

Le Bouillon Julien est à présent intégralement repeint de cette couleur emblématique du mouvement Art Nouveau. Tous les ornements retrouvent à présent leur sens et une cohérence.

 
Bouillon-Julien-C.jpg